Le prix

Le tarif du mètre carré est devenu sensiblement identique pour une maison en bois par rapport à une maison en parpaings. Dans le cas des maisons en bois en kit, ou en autoconstruction, cela se révèle encore moins cher, mais cela dépend d'autres facteurs (votre expérience, lieu de construction).

Le délai

Quand tous les bois sont livrés sur le chantier, le montage de l'ossature bois est très rapide, de quelques jours à quelques semaines : c'est le cas des maisons en bois en kit et des maisons dont une partie de la charpente est préfabriquée en atelier (charpentes industrielles par exemple).
Il suffit alors aux charpentiers d'assembler les éléments de charpente bois sur le chantier. Le montage s'effectue rapidement si on compare à une maison en béton : pas de temps de coffrage, ferraillage, ni d'attente de livraison ou de fabrication du béton.
Construire sa maison en bois est donc plus rapide en règle générale. Et comme le coût de construction, dans le cas d'une maison individuelle, dépend pour presque 50% de la main d'œuvre, le faible délai de construction des maisons en bois est parfois source d'économies.

Un chantier sec

Ce n'est peut-être pas le plus important, mais un chantier bois est plus facile à ranger, ce qui le rend plus agréable.

Une structure légère

Construire sa maison en bois est un avantage si vous construisez sur un sol de faible portance (ce que vous indiquera l'étude géotechnique G12), ou si votre terrain est en zone sismique. En effet, les efforts sismiques, pour un séisme donné, dépendent de l'intensité du séisme et...de la masse de la maison.

Le confort du bois

Le mur ossature bois permet de réguler la température et l’hygrométrie de l’habitat. En été, il conserve la fraicheur intérieure et en hiver, la chaleur.

La maison bois est saine, elle régule l’humidité de l’air intérieur des habitations et crée une ambiance plus sèche et plus confortable que dans une maison maçonnée et cela à température égale. Le bois est un matériau hygroscopique. On ressent alors une sensation d’apaisement et de bien être. Le bois perméable aux rayonnements cosmiques et telluriques contribue à la santé de l’homme.

Ne dit-on pas dans les pays scandinaves : « Si le médecin ne peut rien pour toi, habite une maison en Bois ! »

Un geste écologique

L’usage du bois dans la construction permet de stocker du CO2. Contrairement aux autres matériaux, le bois permet de lutter contre l’effet de serre. Ainsi, en construisant en bois, vous aurez le plaisir de vivre dans une maison différente, confortable et économique en énergie tout en ayant la satisfaction d’apporter votre "pierre" à la lutte contre l’effet de serre. Les bois utilisés sont issus de forêts gérées durablement sous éco certification : PEFC. La certification PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières) garantit au consommateur que le bois qu'il achète provient de forêts gérées durablement. L’énergie dépensée pour produire, acheminer et transformer 1m3 de bois est nettement inférieure à tous les autres matériaux de construction.

Une étanchéité parfaite

Le confort d'habitation est décisif pour le bienêtre des occupants d'une construction. En été, la chaleur doit rester à l'extérieur tandis qu'en hiver, elle doit rester à l'intérieur. Pour offrir une sensation de confort, une habitation par exemple doit avant tout être étanche aux courants d'air.

C'est le cas des maisons à base de bois de conception récente. D'ailleurs, les maisons traditionnelles profitent des avancées technologiques des maisons bois pour s'en rapprocher.

Des murs respirants

Voir chapitre dédié à ce sujet.

 

Longévité et durabilité

Un bâtiment à base de bois bien conçu peut durer des générations !

Le bois est un matériau naturel et biodégradable. Il est durable comme le prouvent les structures en bois parfaitement intactes retrouvées dans des tombeaux égyptiens vieux de plus de 3 500 ans ou la parfaite conservation des anciennes maisons à colombages datant de plusieurs siècles, même mal entretenues, en témoigne.

Aujourd’hui, en plus, les bois sont traités et mis en œuvre suivant des normes strictes.

Pour simplifier, il est possible d'affirmer que le bois est pratiquement éternel pour autant qu'il ait été séché et maintenu à l'abri de l'humidité.

Plus proche de nous, de nombreux bâtiments en bois parfaitement conservés, datant de plusieurs centaines d'années, apportent la preuve de l'excellente longévité de la construction en bois.

C'est la qualité de la conception et le soin apporté à l'exécution qui déterminent la longévité d'un ouvrage et permettent de limiter voire d'éviter les attaques biologiques.

Une construction à base de bois bien conçue nécessite peu d'entretien !

La solidité

La grande résistance mécanique du bois, alliée à sa légèreté, en ont fait le matériau de choix utilisé depuis des siècles pour l’exécution des charpentes, pièces maîtresses de toutes les maisons quelle que soit la composition de leurs murs. La preuve de la solidité n’est plus à faire. De ce fait, le bois, dans la construction, autorise plus d’audace dans l’architecture, plus de souplesse dans les volumes. C'est un matériau antisismique, dont la résistance est bien supérieure au parpaing/béton : les japonais le savent depuis très longtemps...

La résistance au feu

Les statistiques le prouvent : les maisons à ossature bois ne sont pas plus souvent la proie des flammes que les maisons traditionnelles. Le bois, contrairement à d’autres matériaux, est stable au feu : sa combustion est prévisible et contrôlable. Les portes coupe-feu des grands ensembles ne sont-elles pas en bois ?

En effet lorsque le bois est attaqué par les flammes il se consume lentement et conserve ses qualités mécaniques pendant de longues minutes. Les pompiers s’autorisent à intervenir dans un bâtiment à structure bois, d’ailleurs, certaines nouvelles casernes sont construites en bois…

l'ossature bois a une meilleure tenue aux incendies : Le bois est certes combustible mais, correctement dimensionné, il offre une résistance à l’incendie comparable à d’autres matériaux de construction.
La température d’ignition du bois (c’est-à-dire la température qu’il faut atteindre pour qu’il s’enflamme) est de 250 °C pour la plupart des résineux et de 350°C pour les feuillus. Le bois ne brûle que de 0,7 mm par minute (4,2 cm par heure) et la couche carbonisée forme une protection pour le cœur du bois. Dans cette couche, le flux de chaleur est réduit de plus de moitié. Le bois est mauvais conducteur de la chaleur et ne se dilate que peu. À l'issue d’un incendie, sous sa surface carbonisée, le bois intact préserve sa capacité portante, au contraire des armatures du béton armé qui se sont déformées, dilatées, voire le plus souvent ont fait effondrer la structure.

Une maison bois s’assure de la même façon qu’une maison classique : sans majoration de prime.